Les Ghika dans l' Histoire


Titres, Rangs et Dignités dans les Principautés Roumaines


  Dans les généalogies présentées sur notre Site nous essayons de garder, sans traduction et sans interprétation aucune, les fonctions et les dignités propres à l'histoire des deux Principautés ainsi que leur orthographe d'origine. Un rappel succinct figure dans la page Glossaire, mais nous pensons qu'une présentation plus complète et détaillée peut faciliter la compréhension et/ou la comparaison des diverses situations.
  Il est bien connu que jusqu'au XIXe s. (au moins !), l'histoire et l'administration particulière des deux Principautés ont été fortement tributaires aux influences byzantines, ottomanes, grecques ou russes. C'est pourquoi nous considérons qu'il n'y a pas de sens d'essayer de faire des comparaisons ou des équivalences avec les fonctions ou les titres dans les administrations actuelles ni même avec l'organisation des Cours occidentales. Bien sûr qu'on trouve toujours des élites et des classes populaires, des commandants et des exécutants, mais en gardant les appellations d'origine on garde en même temps un peu d'histoire et on laisse les individus liés à leur époque.

  Afin d'assurer la reproduction la plus fidèle nous avons choisi la présentation faite par Dimitrie Cantemir (1674-1723) - Prince de Moldavie (1693; 1710-1711) dans son ouvrage Descriptio Moldaviae (env. 1715-1720) - original en latin - traduction en roumain par Gheorghe Adamescu (membre correspondant de l'Académie Roumaine) - ch. VI: "Sur les boyards de Moldavie et leurs rangs"
Nous avons utilisé: Vodă pour Domn, Domnitor ou Principe utilisés dans l'ouvrage, ainsi que Boyard pour Boier.

  Il faut préciser que les historiens utilisent, pour toutes les fonctions liées à l'Etat, le terme Dregătorii (latin dirigo = conduire) avec une classification similaire à celle donnée par Dimitrie Cantemir: Mari Dregători, Pârcălabi (les préfets) et Mici Dregători (selon Constantin C. Giurescu)

  Et en Valachie ? En grandes lignes, les dignités sont les mêmes pour les deux Principautés, les différences et les dignités propres à la Valachie sont présentées après le "listing" de Dimitrie Cantemir.
  Il faut préciser également que "l'état des lieux" de Dimitrie Cantemir a été fait au début du XVIIIe s. et que les fonctions ont subi diverses modifications et adaptations jusqu'au milieu du XIXe s. quand elles ont été revues et réglementées par le Regulamentul Organic, loi de réorganisation des rangs et des prérogatives de la classe dirigeante ainsi que de l'administration en général.
     
  Les rangs, les dignités et leurs prérogatives:
    Dimitrie Cantemir Vodă écrivait dans son ouvrage:
 "...Les titres et les dignités existants aujourd'hui (env. 1715 - n.a.) ont été institués par Alexandru cel Bun (Alexandru I Muşat - Prince de Moldavie 1400-1432 - n.a.) après avoir obtenu de la part de Ioan Paleologul (l'Empereur Byzantin - n.a.) le titre de "Despot" et la couronne royale; nos chroniques disent qu'il a organisé toute sa Cour selon ces règles impériales. Cette affirmation est facilement crédible si on compare avec attention les rangs boyards de la Moldavie d'aujourd'hui avec les rangs de Cour des anciens empereurs de Byzance commentés par Curopalates et Georgius Codinus (env. 1434 - n.a.)..."

  Selon Dimitrie Cantemir en Moldavie il y a deux catégories de boyards:
  1. Boieri de sfat (sfat = conseil) ou sfetnici = conseillers - les plus hautes dignités
  2. Boieri de divan (boyards membres du Divan - le Conseil de gouvernement)
  A leur tour ces derniers sont répartis en trois classes suivant l'importance de la fonction et les responsabilités qui en découlent.
  Tous ces boyards constituent l' entourage de Vodă et, dû à leurs fonctions, sont "nourri" par l'Etat. C'est pourquoi pour y accéder il faut faire partie de la haute société. Néanmoins, Vodă dispose du droit d'accorder ces fonctions aussi aux gens "d'en bas".
 
  1. Boierii de sfat - sont les conseillers de Vodă sur les affaires de l'Etat
  La fonction de préfet rattachée à ces fonctions permet aux titulaires d'assurer leur revenu à travers toutes sortes de taxes en argent ou en nature versées par les habitants de la province.
  Mare Logofăt
    est "Le premier Chancelier de l'Etat" - le plus haut rang; il préside tous les conseils, il fixe l'ordre du jour voulu par Vodă et transmet à celui-ci les décisions du Conseil (après votation). Il peut aussi transmettre à Vodă les doléances des membres du Conseil, il parle en leur nom à Vodă, les autres se taisent, d'où le nom de Logofăt (grec. logos = parole).
  Signe distinctif: une grosse bulle en or accrochée au cou et un bâton (ou bourdon = toïag en original) doré.
  Vornic de Ţara de Jos:
    = le gouverneur de la Moldavie d'en bas constituée des provinces (judeţ): Iaşi, Cârligătura, Covurlui, Fălciu, Lăpuşna, Orhei, Putna, Roman, Soroca, Tecuci, Tutova, Vaslui. (avant la spoliation de la Bessarabie, Chilia faisait aussi partie de cette Province). Représente auprès de Vodă et dela Cour tous les intérêts de cette province. Il est préfet de Bârlad et a le pouvoir de décider, de juger, de punir, même avec la peine de mort et ce sans demander l'accord de Vodă.
  Signe distinctif: un bâton doré.
  Vornic de Ţara de Sus:
    = le gouverneur de la Moldavie d'en haut constituée des provinces (judeţ): Bacău, Cernăuţi, Dorohoï, Hârlău, Hotin, Neamţ, Suceava.  Il est préfet de Dorohoï. Les mêmes prérogatives que le précédent.
  Signe distinctif: un bâton doré.
  Hatman:
    = le commandant de l'armée, tâche qui, comme chez les empereurs grecs, revenait au fonctionnaire le plus "intime", le plus dévoué. Il commande tous les soldats, en service ou payés. Il est préfet de Suceava.
  Signe distinctif: un bâton doré.
  Mare Postelnic:
    = le fonctionnaire de plus haut rang de la Cour. Il a sous ses ordres tout le personnel de la Cour y compris les soldats qui accompagnent les envoyés spéciaux à Constantinople et à Crimée. Il ne siège pas au Conseil, il n'a pas droit de vote, mais il est souvent appelé et parfois imposé par Vodă. Dans ce cas il est le représentant de Vodă et veille sur la prise rapide des décisions et conformémentà la volonté de Vodă. Il est préfet de Iaşi avec droit de jugement.
  Signe distinctif: un bâton d'argent.
  Mare Spătar:
    = le plus haut porteur d'épée de Vodă. Il a sous ses ordres le personnel de la "Spătărie". Il porte l'épée de Vodă les jours de fête quand celui-ci assiste au service religieuxà l'église; à cette occasion il porte des habits dorés et un casque orné de pierres précieuses. Il est préfet d'une moitié du domaine de Cernăuţi.
  Mare Paharnic:
    = le plus haut serveur de vin de Vodă: il lui sert le 1er verre. Il a en charge les vins de la Cour et sous ses ordres tous les vignerons de Moldavie: c'est lui qui autorise les vendanges, permission donné d'habitude le 14 septembre après avoir reçu ses "cadeaux". Il est préfet de Cotnari.
  Visternic (Vistier):
    ou "Mare Casier" = Grand Caissier: amasse l'argent de l'Etat et assure les dépenses selon les ordres de Vodă: il surveille les finances, les rentrées et les dépenses, et a sous ses ordres tous les fonctionnaires de ces services ("dieci de visterie"). Il détient les clefs de la salle de Conseil, avec le nom il est le 8e Conseiller mais il n'a ni siège ni droit de vote: quand on discute des problèmes d'argent il a le droit d'y participer mais sans droit de parole, uniquement pour prendre note des décisions en vue de leur exécution.
 
  2. Boierii de divan - les membres du Divan - l'exécutif
  1ère classe: les boyards de cette classe ont l'appellation"Mare" et, en plus des droits correspondants à leur rang, ont le privilège et le devoir d'écouter les plaintes, de juger et de décider sur tous les problèmes des habitants et ce dans tout le pays à l'occasion de leurs déplacements; ceux de 2e et 3e classe n'ont pas ce privilège.
  Mare Stolnic:
    ou "Grand cuisinier": a sous ses ordres toute la cuisine de Vodă et tout son personnel; à toutes les occasions il organise les repas, les plats, il les déguste en premier et reste à côté de Vodă jusqu'au 3e verre.
  Mare Comis:
    = le préfet des demeures de l'Etat, responsable de toutes les habitations et les écuries de Vodă et dirige leur personnel; il exploite Braniştea, un grand domaine sur le Prut, afin d'assurer le fourrage pour les animaux de la Cour et dont il s'en sert également pour s'assurer un revenu. Il perçoit aussi un taxe (20 imperiali) sur les moulins à eau, nombreuses sur les rives de Prut.
  Mare Medelnicer:
    à toutes les occasions il verse de l'eau à Vodă pour se laver les mains; il reçoit la moitié des revenus de Ştefăneşti (riche localité près de Hârlău).
  Mare Clucer:
    = responsable de toutes les provisions de la Cour, de leur acquisition, leur stockage et conservation, ainsi que de la consommation; être prêt à satisfaire toutes les demandes de Vodă. Son salaire: le dixième des taxes pour les moutons des paysans des montagnes moldaves.
  Serdar:
    ou "lieutenant général": commande les cavaliers des provinces Lăpuşna, Orhei et Sorocei et garde le territoire entre Prut, Nistru et Bessarabie contre les Tatars.
  Mare Sulger:
    ou "préfet des bouchers": il a la charge de procurer le bétail nécessaire pour les besoins en viande pour les repas de Vodă, de tous les membres de la Cour ainsi que de tous les autres ayants droit.
  Mare Jitnicer:
    ou "préfet du blé": il procure le blé nécessaire pour la Cour et assure son conditionnement.
  Mare Pitar:
    le chef des boulangers: dirige la préparation de la farine et la production journalière de pain pour Vodă et pour tous les ayants droit.
  Mare Şătrar:
    a en charge les tentes princières et en temps de guerre commande les machines de guerre (commandant d'artillerie) et assure les campements.
  Mare Armaş:
    une sorte de chef de police, il a sous ses ordres une soixantaine de "armaşi", surveille aussi les prisons et organise la musique militaire; assure l'application des peines selon les ordres de Vodă.
  Mare Uşier:
    chef sur les autres uşieri, a en charges les envoyés impériaux, les vizirs et agă envoyés par la Sublime Porte ainsi que les envoyés du Han des Tatars. Il leur assure
  Mare Agă:
    assure la garde de Iaşi, commande les gardes, juge les petits procès des habitants de la ville, puni les ivrognes (indépendamment de leur rang), etc.
  2e Postelnic:
    en absence du Mare Postelnic il le remplace et s'occupe de toute la Cour; il introduit à Vodă les boyards et les fonctionnaires de 2e rang ou présente à Vodă leurs demandes et leur apporte sa réponse.
  2e Logofăt:
    remplaçant du Mare Logofăt;
  3e Logofăt:
    ou "secrétaire": écrit les lettres privées de Vodă, il les lui présente pour signature et applique le "petit" sceau; il est le chef de la chancellerie; il s'occupe des affaires de l'Eglise et de la préparation des audiences du clergé et des autres envoyés princiers.
  Signe distinctif: une chaîne d'or avec un sceau (qu'il applique sur les décisions signées par le Mare Logofăt).
  Capitaine de darabani:
    commande les darabani ("dorobanţi") - une milice pédestre qui assure la garde permanente de la Cour; remplace le Agă pendant son absence;
    Ces 4 derniers. même s'ils sont sous les ordres des boyards de 1er rang avec les mêmes fonctions, font partie de la première classe dû à l'importance de leurs fonctions et au fait qu'ils doivent se trouver plus souvent que les autres auprès de Vodă.
  Sont comptés également en première classe les fonctions:
  Vameş: chef des douanes
  Căminar: collecte les taxes en cire dues à Vodă
  mais ces deux derniers ne siègent pas au Divan et doivent rester tout le temps à la disposition de Vodă.
  
  2e classe: les boyards de cette classe sont les adjoints et les remplaçants de ceux de la 1ère classe. Ils gardent le nom de leur fonction mais sans le titre de Mare propre à la 1ère classe. On y trouve: les 2e Stolnic. 2e Comis, 2e Paharnic. etc. Il remplissent les même fonctions que le titulaire pendant l'absence de celui-ci
  
  3e classe: les boyards de cette classe sont les adjoints et les remplaçants de ceux de la 2e classe. On y trouve donc: les 3e Stolnic. 3e Comis, 3e Paharnic. etc. En plus:
  Cămăraş de sulgerie:
    distribue la viande selon la quantité due à chacun.
  Cămăraş de jitniţă:
    tient les registres et assure le suivi des quantités de blé dans les réserves de Vodă. Son salaire: 30 aspri par transport (charrue).
  Vornic de poartă:
    en nombre de 4, ils ont les bureaux aux portes à l'extérieur de la Cour et ils y jugent les procès de faible importance (ex.: les filles qui ont péché) et si les deux parties sont des habitants du peuple. Si une des parties est un boyard ils informent Vodă, ils l'assistent lors du jugement et assurent le "silence" du peuple. En guise de salaire ils ont la préfecture de Roman.
   -
 Mise à part ces boyards "externes" il y a aussi les fonctionnaires internes à la Cour:
  - les "boierinaşi"
   - ils sont nommés par Vodă et peuvent être choisis dans toutes les classes sociales, même parmi les robi (esclaves), choix qui pour certains constitue l'occasion d'accéder aux privilèges des boyards. Y font partie:
  Mare Cămăraş:
    est le chef des domestiques et garde l'argent de Vodă (qui est séparé des finances de l'Etat). Il a sous ses ordres les divers marchands, fixe les unités de mesure et veille sur leur respect; il puni aussi les malhonnêtes.
  Vătaf de Aprozi:
    est le chef des aprozi de divan en veillant que les jugements et décisions de Vodă soient respectés et que le lésé soit dédommagé. Signe distinctif: un fouet avec la manche argentée.
  Vătaf de stolniceï:
    est le chef de tous ceux qui assurent le service à la table de Vodă, il les précède lors du service en tenant un fouet mais pas argenté.
  Vătaf de păhărnicei:
    lors des fêtes et cérémonies il ordonne aux păhărnicei de servir le vin aux invités.
  Cupar:
    il est le paharnic permanent de Vodă, a en charge les caves à vins de celui-ci; en même temps il distribue les bonnes mesures pour la vente du vin et veille à leur respect en punissant les tricheurs.
  Ciohodar:
    responsable de toutes les chaussures de Vodă, il a sous ses ordres tous les cordonniers de Iaşi.
  Medelnicer:
    trois ou quatre, ils préparent la table de Vodă, ils ont en charge la vaisselle, l'argenterie, les nappes, etc. et tout ce qu'il faut pour embellir les tables.
  Cămăraşul din năuntru:
    din năuntru = de l'intérieur - a en charge toute la lingerie de Vodă, les habits et les bijoux.
  Cămăraş de dulceţi:
    dulceţi = confitures - a en charge les confitures, les conserves et les fruits pour les repas de Vodă ainsi que la porcelaine nécessaire;
  Cămăraş de rafturi:
    ici: rafturi = harnachement - responsable de tout l'équipement des écuries de Vodă ainsi que de tous les objets dorés ou argentés qui les accompagnent.
  Pivnicer:
    ici: pivniţă = cave-à-vins - a en charge les réserves de vins de Vodă; il est sous les ordres du Cupar et a sous ses ordres les tonneliers; reçoit en échange le marc pour la préparation de l'eau-de-vie.
  Logofăt de visterie:
    secrétaire du trésor, il tient les registres de dépenses de la Cour mais est sous les ordres du Mare visternic.
  Cămăraş de catastife:
    catastif = registre - tient à jour les registres de revenus particuliers de Vodă.
  Cămăraş de lumini:
    lumini = lumières - responsable des bougies et des chandelles de la Cour et de l' approvisionnement en cire.
  Vornic de târg:
    târg = marché - inspecteur du marché, perçoit des taxes sur tout ce qui est vendu; en même temps il distribue les bougies et le bois de chauffage pour toutes les pièces de la Cour et les cuisines.
  Vătaf de aprozi de târg:
    le chef des aprozi - ceux qui assurent la collecte des taxes au marché; il transmet tout à la Caisse et est sous les ordres du Mare Cămăraş.
  Vătaf de païcï:
    chef des huit domestiques les plus proches de Vodă; ceux-ci portent des ceintures en argent, des épées et des glaves avec manches et pointes dorées et argentées.
     
  - au service de Doamna (= épouse de Vodă):
  Vornic: sont deux; ils ont aussi ensemble la préfecture de Vaslui.
  Comis: un seul qui a en charge les écuries. les chevaux et les calèches
  Clucer: sont deux et ont en charge les vivres des domestiques et des animaux des écuries.
     
 En dernier se placent les fonctionnaires nobles lesquels, par les services rendus à Vodă et à la Cour, se préparent pour les hautes dignités. En règle générale on y trouve tous ceux qui sont sous les ordres des précédents et qui remplissent effectivement les tâches respectives. Le nom de la fonction est préservée mais, en s'agissant des rangs les plus bas, il est utilisé souvent au diminutif:
  Cămăraş de divan (50), Cămăraş de spătărie (24), Cămăraş de cancelarie (cancelarie=chancellerie - 15), Postelnicel (min. 31), Aproz de divan (50), Păhărnicel (24), Stolnicel (24), Armăşel (60), Uşier.
   
  En Valachie:
   Comme précisé dans le préambule, les fonctions et leur prérogatives sont, presque toutes, les mêmes en Moldavie et en Valachie. Néanmoins, des différences sont à mentionner:
  Mare Ban:  
    ou Vel Ban - le plus haut rang de Valachie; le gouverneur de Oltenia (Mare Ban de Craiova).
  Mare Vornic
    ou Vel Vornic - la fonction concerne tout le pays sauf Oltenia; en Valachie il est seul, en Moldavie sont deux, un pour chaque grande région.
  Mare Agă:
    assure la garde de la ville de résidence de la Cour; en Moldavie il sera remplacé par le Hatman
  Pârcălab:
    juge local, pour les cas plus graves il doit se tourner vers le Mare Vornic ou même vers Vodă - on trouve en Valachie et en Moldavie; ils sont deux pour les grandes villes.
 
 Tous les rangs et les fonctions ont été réorganisés en 1835 par le Regulamentul Organic, loi qui réglemente tant leur nombre et les classes que la manière d'y accéder et d'être promu.
      - la loi prévoit 9 rangs dans 3 classes:
Classe
Rang
Titres
Principales Fonctions (Dregătorii)
1ère
I
2
Mare Ban, Boïer 1* (baş-boïer)
 
II
1
Mare Vornic
 
III
4
Mare Logofăt al Dreptăţii
 
IV
6
Mare Logofăt al Credinţei, Vistier
 
V
7
Mare Postelnic, Agă,
2e
VI
3
Mare Clucer
 
VII
4
Paharnic, Stolnic, Comis
3e
VIII
4
Serdar, Medelnicer
 
IX
29
Pitar, Conţepist
  - *même si la loi défini 9 rangs, le 6 déc. 1843 apparaît en 1er rang, et devant le Mare Ban, le rang de "întâi boier" (= 1er boyard), spécialement créé par Gheorghe Bibescu Vodă pour Gheorghe Filipescu (dit "baş-boierul") !
    - le 13 mai 1834, dans son rapport au Comte Henri Gautier de Rigny (Ministre des Affaires Etrangères de France), le Baron Charles Joseph de Bois-de-Comte (envoyé spécial à Bucarest) notait: "... La noblesse est ici purement personnelle, elle est attachée aux emplois et non aux individus; elle représente l'exercice d'une fonction et non une distinction héréditaire, attachée à une famille. La gradation des différents emplois publics établit les différentes classes de nobles; les plus élevés des emplois donnent le titre de Boyard .."
 
  l' Abolition :
    - les rangs et les privilèges ont été supprimés le 19 août 1858 par la Convention de Paris dont l'art. 46 stipule: "...Les Moldaves et les Valaques seront tous égaux devant l'impôt et également admissibles aux emplois publics, dans l'une ou l'autre Principauté ... Tous les exemptions ou monopoles, dont jouissent encore certaines classes, seront abolis ..."

 

Home | Règlement | Index | News | Blasons | Arbre | Sources | Contact | Bibliographie | Inscription | Glossaire  
 
Copyright © 2003-2008 Mona & Florian Budu-Ghyka